Rechercher

Jeux d'Ombre & de Lumière

Mis à jour : 7 déc. 2020

"Chaque forme de pensée, d’intention, d’expression, d’action émet une vibration, une fréquence alimentant une polarité qui a des répercutions dans le monde visible et invisible que nous le souhaitions ou non, nous avons tendance à oublier que nous l'avons pourtant choisie.



Croire en la force d’une vibration OM est exactement pareil que de croire en la programmation d’un chiffre sur sa vie, en l’influence d’une planète sur son quotidien, en la domination des égrégores (énergies de groupes), en l’existence de messages divins dans les cartes de tirages, en la force des portails énergétiques, en l’existence de présences et d’entités, de Dieu…

Toutes ces formes énergétiques influent sur nos vies plus ou moins fortement en fonction de notre degré de croyance, de conscience et de notre aptitude à interpréter les signes ou le langage de l'univers. C'est une erreur de sous-estimer la force de notre pouvoir créateur, il ne faut jamais oublier que tout est connecté, donc interdépendant !


L’importance est juste de comprendre ce que nous souhaitons dans notre vie, quelle polarité nous voulons alimenter, quelle intention est émise derrière toutes ces énergies et surtout quelles sont leur part d’interférence dans nos vies. Quel pouvoir donnez-vous à l'univers ?

Parfois, cette influence en devient trop grande et interfère dans nos choix de vie.

Si l’une de ces énergies nous empêche d’avancer, nous paralyse sur notre chemin, elle en devient alors un blocage, et ce, à partir du moment où nous subissons, en étant contraint d'abandonner notre libre arbitre !


Nous n’avons pas d'autre solution que de faire le choix de la polarité que nous souhaitons faire vivre en nous et autour de nous. Nous devons tenir compte aussi du fait que nous vivons des expériences contrastées qui alimentent les 2 polarités, l'ombre et la lumière ! Ceci n’est qu’un baromètre entre le bien & le mal, après tout qu'est ce que le bien et le mal, si ce n'est une perception personnelle, le point de vue d'une réalité propre qui résonne en nous à un moment T. Un jour, nous voulons seulement le soleil mais un autre jour, nous préférons la nuit !


Le bonheur est l’indicateur de nos choix et de leur conséquence, et nos choix sont le moteur de notre bonheur. Le bonheur est une notion complexe car il s'agit encore d'une question de projection. Cela nous amène à nous poser la question suivante : " Etre heureux consiste-t-il à avoir conscience de notre bonheur, en se contentant de notre situation ? "

Alors, voici quelques conseils pour être plus aligné(e) avec soi-même :

  • Ai-je la force et l'envie d'aller chercher l'origine de tout ce qui me blesse et me limite ?

  • Est-ce que mon univers, mon cadre de vie, ma situation et mes relations diverses me conviennent ?

  • Que dois-je sublimer pour améliorer mon capital bonheur ?

  • Quels sont les vibrations des actions, des mots et des pensées que j’envoie dans l’univers ?

  • Qu'est ce que cela apporte aux autres, quelles sont mes intentions ?

  • Suis-je capable d’assumer les conséquences de mes actes, de mes paroles, des mes intentions ?

  • Mon égo est-il maître ? Est-ce mon émotionnel, les conditionnements de mon mental ou la pleine conscience de mon esprit qui s’expriment ?

  • Suis-je réellement à l'écoute de mes envies et surtout de mes besoins essentiels ?

  • Suis-je capable de me remettre en question de façon juste dans chaque situation ?

  • Suis-je dans le jugement de l’autre, de ses décisions et de ses choix ?

  • ...




Cela prend un peu de temps de mettre en place un protocole de mise en conscience, il faut pouvoir se mettre à nu ! Dans la durée, cela pourra devenir un réflexe automatique face aux conflits et ainsi nous permettre d'évoluer dans une direction souhaitée. Le but de notre vie n'est-il pas d'ascensionner en augmentant son niveau de conscience par la compréhension ?


A chaque conflit qui nous touche, il est nécessaire de sortir de toute forme de résistance et de déni. L’alimentation des vibrations de colère, de jalousie, de tristesse, de toutes formes d'émotions négatives, ne fait que scléroser notre aptitude d'analyse et de réponse curative. Pris dans le tourbillon de ces vibrations, il est parfois difficile d'avoir une vision claire de la situation et trouver un point de neutralité, ou mieux, d'y rencontrer une source d’éléments positifs et essentiels à notre conscientisation ; L'objectif étant de sortir de cycles répétitifs douloureux !


Voici 4 outils clés à utiliser pour sortir de schémas limitatifs :

1) l'observation de ce qu'il se passe intérieurement : "je suis conscient(e) que je suis .... (en colère, triste...) - c'est la première étape, se placer en observateur de ce qui se passe et revenir à son souffle, à sa respiration. Sortir de sa zone de confort, c'est sortir du déni, la clé de départ étant de prendre le temps de s'observer.


2) l'acceptation de ce déluge émotionnel : "j'accepte de ressentir de ... (la colère, la peine, la jalousie...) - au lieu de vouloir à tout prix réprimer l'émotion présente, laissons la être simplement et acceptons la en conscience. Ne pas lutter et accueillir pour transmuter ce vieux réflexe de survie reptilien, qui consiste à éviter de soulever les couvercles qui cachent nos plus belles blessures.


3) la compréhension du mécanisme : "qu'est ce qui m'a mis dans cet état et pourquoi ?" - cette étape peut avoir besoin d'un soutien extérieur, car tel un iceberg, nous pouvons voir l'élément déclencheur sans pour autant en comprendre les fondations et la blessure originelle. Pour autant, lorsque la situation se représente, nous connaissons déjà le mécanisme intérieur et nous pouvons prendre de la distance plus facilement. Analyser la situation avec suffisamment de recul pour trouver l'élément qui nous permettra de nous guérir.


4) le retour à la normal : "j'attends de revenir dans un état proche de la neutralité avant de répondre " - réagir sous l'émotion ne fera qu'accentuer l'alimentation d'énergies limitantes. Cela fait appel à notre sagesse intérieure, être (re)centré, à nouveau aligné est une condition indispensable pour pouvoir mettre en conscience le blocage !


Et je rajouterai un 5ème élément essentiel, une base thérapeutique sur lequel David nous fait toujours travailler : l'utilisation de l'énergie du pardon.

Demander pardon aux autres, pardonner et se pardonner soi-même. C'est bien souvent le pardon envers soi-même qui demande le plus d'effort et encore plus lorsque nous portons trop de dettes karmiques (culpabilité, responsabilité, manque d'estime...). Le pardon est une énergie miraculeuse qui, comme l'amour, guérit !



Ces étapes soulèvent toutes formes d'obstacles à son propre alignement et permettent d'être en harmonie avec son chemin de vie. Grâce au travail sur soi, nous venons incarner notre essence originelle en libérant notre Conscience Pure et cela passe par l'acceptation de sa part d'ombre et de lumière !

Le silence de l’univers contient tous les mots, les sons, les pensées, les émotions, les énergies de tout ce que nous vibrons…. Alimentons ce silence avec paix, douceur et amour comme un trésor cultivé.

Inclinons-nous face à la beauté du monde, comprenons que nous pouvons être présents et ancrés sans utiliser la force, mais plutôt en utilisant la douceur de l’âme, la douceur de l’être et la Conscience de Soi comme chemin libérateur. "


Héloïse C. & David A.



201 vues0 commentaire
Logo.png

David Antunes

ÉVEIL & SOINS BIOÉNERGÉTIQUES

•TEAM de LUMIERE•

  • Facebook Social Icône
  • Youtube

Crédit photos : David Antunes - ©2020 Heloise C Prod / David Antunes