Rechercher

L'Amour, mais qu'est-ce que c'est ?

Mis à jour : avr. 15

Pour aimer les autres, il faut d'abord s'aimer soi-même, grâce à cette notion d'être capable de " donner et recevoir " , tout en ayant la place de son existence ! Parfois, mes patients me demandent de les aider à trouver leur moitié, alors je les aide à trouver leur partie d'eux-même manquante, afin d'être complet. Comment peut-on être heureux en couple si on ne réussit pas, dans un premier temps, à être heureux seul ?! Si tu cherches celui ou celle qui te rendra réellement heureux, alors regarde dans n’importe quel miroir car c'est là qu'il ou elle se cache.



La loi de l'attraction attire des rencontres qui nous servent aussi d’effet miroir de nos propres blessures non résolues. Chaque rencontre est un cadeau de l’univers pour nous permettre d’avancer, de prendre conscience de nos blocages. On fait parfois l'erreur de confondre l'amour et la dépendance affective (qui naît d'un manque affectif) ! Il faut dire que le cerveau reptilien nous joue des tours, puisque d'un coté, il nous oblige à chercher à se mettre en couple pour compenser des carences, des peurs, (par exemple pour recréer une structure familiale idéalisée...) de l'autre, il active notre programmation ADN de survie qui consiste à devoir se reproduire pour assurer nos futures lignées. Il ne s'agit pas seulement de la pression de cette société, de l'éducation, de films de princesse en robe de mariée féerique ou de publicités qui nous poussent à consommer en pointant du doigt notre solitude ! En réalité, toutes nos rencontres sont le fruit d'un processus choisi de réparations parfois douloureuses, d’expériences de relations de couple et autres magnifiques rendez-vous programmés à travers les différentes vies ! Et l'amour dans tout ça ? Aimer c'est prendre le risque de l'inconnu, accepter de lâcher prise sur des émotions imprévisibles et non quantifiables. Aimer c'est avoir la force de croire que l'amour est éternel, surpasser ses mauvais souvenirs et autres croyances limitantes ! De plus en plus, le challenge n'est pas de rencontrer quelqu’un, mais bien de réussir à tomber amoureux. Tristesse de cette société conditionnée à consommer pour combler un vide sans fond plutôt qu'a prendre le temps d'aimer ce qu'elle a déjà. Il paraîtrait que les jeunes ne s'aiment plus, ils se regardent s'aimer !


Appliquer la loi des sublimations, c’est aspirer à avoir des valeurs hautes dans nos rencontres, ne pas se contenter de l'acte sexuel, apprendre à se connaître sincèrement et chercher le bonheur de son partenaire sans jamais s'oublier. L'amour est un sentiment complexe, porteur d'ambivalences. Des sentiments et émotions tels la jalousie, l'orgueil, la rivalité, l’individualisme, l’égoïsme aussi, cohabitent avec l'altruisme, l'empathie, la générosité, la bienveillance et l'amour. La tâche ne s’annonce pas simple car les relations amoureuses portent le poids de milliers d'années de dualité entre le féminin et le masculin sacrés. Un équilibrage de ces conflits non réglés peut vous amener vers une des plus puissantes énergie " la sexualité sacrée " ! Aimer, c'est valoriser l'autre, l'aimer tel qu'il est, sans avoir besoin de le changer tel qu'on voudrait qu'il soit. On ne peut pas se contenter d’être « trop » ou « pas assez » pour l’autre. C'est tellement beau de pouvoir sublimer l'autre, lui montrer le meilleur aspect de lui même.



L’amour se vit ici et maintenant, les projets d’avenir ne servent qu’a rassurer ce cerveau reptilien à l'affût d'insécurité. Aimer, c'est la liberté mutuelle, le partage, ce complément bonus dans notre bonheur déjà existant. Certains sont mieux seuls ou ne rencontre pas la « bonne personne » , pour les autres en couple, plutôt que de vous souhaiter bon courage, je vous félicite de vivre cette aventure et n’oubliez pas, l’amour (et le pardon) guérissent tout !


David ANTUNES

Crédit photos - ©David Antunes

0 vue
Logo.png

David Antunes

ÉVEIL & SOINS BIOÉNERGÉTIQUES

•TEAM de LUMIERE•

  • Facebook Social Icône
  • Youtube

Crédit photos : David Antunes - ©2020 Heloise C Prod / David Antunes